Partagez | 
 
and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarDéloyale depuis 508 • Chaotique neutre
Pseudo : Sedna
Crédits : Marleen
Avatar : Mylène Jampanoi
Messages : 363

Âge : 31 ans
Statut : Mercenaire
Classe sociale : Peuple
Divinité principale : Aza Guilla
Particularités : Elle est mère de deux enfants qu'elle n'a plus vu depuis 536, et qui vivent avec leur père. Elle a passé 3 ans dans l'armée verrarrienne avant de déserter, a combattu les pirates avant de les rallier. Elle n'a pas d'âme. Et c'est une connase.
Dédoublement de personnalité : Norah, Chiara Hajek.
Points : 296

Œuvres & actes
ESPÉRANCE DE VIE :
25/100  (25/100)
INVENTAIRE :
Message(#) Sujet: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Jeu 14 Avr - 18:24


Sohane
PERSONNAGE INVENTÉ – MYLENE JAMPANOI




Espérance de vie

En m'inscrivant, j'accepte de faire subir les pires tourments à mon personnage. Elle a d'ailleurs beaucoup de malchance de m'avoir comme créatrice. En créant ce personnage, et en prenant en compte son existence débauchée, son métier dangereux, son âge jeune et enfin ma propension à lui pourrir/faciliter la vie, j'annonce en toute objectivité qu'il a une espérance de vie qui s'élève à 30%.

D'ailleurs, un jour, si son espérance de vie vient à avoisiner les 0%, je serai partante pour la tuer. (mais ce serait triste.)


Sedna

Je suis une gueuse.


Protégés de Perelandro

Prénom : Sohane.
Patronyme : Aucun
Surnom : Probablement nombreux. Elle n'en connait aucun, c'est probablement mieux comme ça. On murmure quand même que ce serait un oiseau de mauvaise augure..
Âge : 31 ans.
Profession : Mercenaire, elle vend sa lame au plus offrant.
Statut : C’est pas très clair. Mère, compagne, amante. Son cœur, son âme et son esprit sont acquis.
Allégeance : Elle-même. La guerre des capas ne l'intéresse en rien. Si l'un d'eux voulait louer ses services, il n'achèterait en rien sa loyauté de façon pérenne.  
Date et lieu de naissance :Hiver de la 74ème année de Venaportha
Origine : Camorr, dans les Chaudrons.
Divinité principale : Aucune en particulier, Sohane n'a pas une foi débordante. Néanmoins, elle rend parfois un hommage tout particulier à la Dame du Long Silence, Aza Guilla avec qui elle chemine en permanence. Puisse-t-Elle encore l'épargner.
Par habitude, elle dépose des offrandes régulières à Iono. Puisse-t-il veiller sur ses enfants. Et Assad.
Caractère : Profondément égoïste, personnelle, rancunière, volage, frondeuse, impatiente, possessive, sulfureuse, redoutable, vénéneuse.
Traits physiques : Elle porte sur le visage le résultat d’un métissage évident mais impossible à situer avec précision. On lui prête des des origines vadranes, okantiennes et plus lointaines encore. Sohane est une femme un peu plus petite que la moyenne. Sa peau porte les traces de nombreux affrontements.

Rumeurs & murmures



« Elle prie, Sohane ? »
« Au temple de Iono, ça lui arrive. »
« C'est une pirate ? »
« Même pas ! Paraît même qu'elle les a combattu pour l'Archon, et puis encore après qu'elle a déserté. Avant de retourner sa veste et de sauver la peau des pirates. »
« Bah alors elle est pirate. »
« Non. Mais le père de ses enfants, oui. C'est pas pour le salut de son âme, qu'elle prie, c'est pour eux. »
« Parce qu'elle a une âme ? Première nouvelle...»




« Vadrane ? »
« Nan... j'dirais plus du sud. Elle est quand même moins pâle que ces foutus connards du nord »
« Vous faites quoi ? »
« On essaie de savoir d'où elle vient. »
« Qu'est-ce qu'on s'en branle, en même temps. »
« Si ça s'trouve, elle est née ici, à coté d'chez toi ! »



« C'est qui ça ? »
« Sohane. »
« Jamais entendu parler »
« Tant mieux pour toi. Si elle te connait pas, c'est qu'elle n'a pas envie de te trancher la gorge. »



« C'est à se réjouir qu'elle n'ait plus ni père ni mère. »
« P'tet qu'elle aurait pas tourné comme ça... »
« Tu dis. Elle les aurait vendu si y'avait fallu. J'ai jamais vu plus égoïste qu'elle ! Paraît même qu'elle a abandonné ses enfants. »
« C'est c'qui pouvait leur arriver d'mieux. »



« C'est quoi les qualités de Sohane ? »
« Euh...»
« ... »
« Elle est bien foutue. »
« Ca doit être sa seule qualité... »



« Tata Chiara... Y'a du sang plein la cabine. » « C'est rien. C'est papa et maman qui se disputent encore.  »

Chaotique neutre
« and death grows like a tree that's planted in my chest »

© falselight - crédit



_________________
l'empire du côté obscure
Through dark and light I fight to be. Shadows and lies mask you from me. Bathe my skin, the darkness within. The war of our lives no one can win. The missing piece I yearn to find. Please clear the anguish from my mind. But when truth of you comes clear, I wish my life had never come here. So close
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDéloyale depuis 508 • Chaotique neutre
Pseudo : Sedna
Crédits : Marleen
Avatar : Mylène Jampanoi
Messages : 363

Âge : 31 ans
Statut : Mercenaire
Classe sociale : Peuple
Divinité principale : Aza Guilla
Particularités : Elle est mère de deux enfants qu'elle n'a plus vu depuis 536, et qui vivent avec leur père. Elle a passé 3 ans dans l'armée verrarrienne avant de déserter, a combattu les pirates avant de les rallier. Elle n'a pas d'âme. Et c'est une connase.
Dédoublement de personnalité : Norah, Chiara Hajek.
Points : 296

Œuvres & actes
ESPÉRANCE DE VIE :
25/100  (25/100)
INVENTAIRE :
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Jeu 14 Avr - 18:31


l'âme a la couleur du regard.
Les femmes font ces choses. Mais Sohane le fait mieux. Elle briserait les vœux des hommes pieux.




Compétences

De son enfance et une partie de son adolescence passée chez les Fenêtres, Sohane a gardé et développé une souplesse et une agilité qu'elle n'a cessé d'entretenir depuis. Malgré les années, elle continue de se défendre correctement en escalade. Ses diverses errances et surtout son bref passage dans l'armée verrarienne lui ont inculqué de très bonnes bases au combat (à défaut de la rigueur et surtout de la loyauté) ont fait d'elle une combattante à ne pas sous-estimer. Elle préfèrera les dagues et stylets et un sabre léger à l'épée et aux autres armes lourdes et encombrantes et elle a fait du corps au corps sa spécialité, ce qui la rend particulièrement vulnérable lorsqu'on s'engouffre dans cette brèche. Bretteuse acceptable, elle n'aura pas l'endurance pour les duels qui s'éternisent -sa force principale réside dans sa vivacité.
L'expérience lui a permis d'acquérir de pauvres bases en soin pour les blessures les moins graves. Elle sait reconnaître les principales plantes médicinale et les utiliser dans leur plus simple usage.
A force, elle a assimilé quelques connaissances pour survivre sur un navire et elle sait effectuer les principaux nœuds marins et distinguer bâbord de tribord -ce qui est parfaitement inutile dans son quotidien.


Marche ou crève
I
(516)



La vie sous la Collines des Ombres ne répond qu’à quelques rares règles, pour la plupart de bon sens,  pour assurer sa survie. On ne peut vraiment compter sur personne dans ce petit monde d’enfants et d’adolescents, et c’est l’une des premières leçons que Sohane retint, peu de temps après son arrivée. Ne compter que sur soi-même pour s’en sortir et aller jusqu’au jour suivant, et recommencer. « Tu veux pas finir comme eux !  lance en riant et en la chahutant, Zeljko, un des grands quelques jours après son arrivée. » Ils se trouvent non loin du Pont Noir, et bientôt, vont commencer les pendaisons. D’autres jeunes recrues observent aussi avec une pointe d’angoisse la potence qui se dresse sur le pont et la foule de prêtres, de gardes et de prisonniers. L’endroit fourmille de Vestes Jaunes. La fillette, son visage crasse dissimulé derrière ses cheveux sombres, ne déroge en rien et ses deux yeux verts d’eau contemplent le pont de pierres. Comme chaque jour de Pendaison, l’endroit grouille de monde et les conversations vont bon train en attendant le début des exécutions. Puis, peu à peu, les murmures agités de la foule se tarissent pour ne laisser place qu’à un silence oppressant, seulement interrompu par les roulements de tambours et les hurlements du héraut, véritable Monsieur Loyal de son cirque, qui tient la populace en haleine avec son habituel discours. Puis, on escorte les premiers condamnées jusqu’à leur potence et bientôt, il ne reste plus qu’à contempler les cadavres pendant au bout des cordes tandis que la foule exulte. Sohane contemple longtemps les corps pendouillant. Dire qu’elle n’est pas impressionnée ne serait pas tout à fait vrai. Un long frisson secoue même sa carcasse, et la gamine se fait la promesse que jamais elle ne finira à cette place. Quand la silhouette d’un pauvre gamin chétif arrivé en même temps qu’elle à la Colline se présente, la fillette sent tout de même son estomac se soulever. C’est elle, qui aurait pu se trouver à sa place. « Ca nous f’ra t’jours ça d’plus à bouffer ! » éclate de rire le grand à ses côtés. S’il perçoit le regard de la gamine, il n’en montre rien. Du reste, les deux billes qu’elle pose sur lui ne révèlent rien des pensées qui l’agitent. Mais, en entendant ses mots, la colère s’est logée en elle, et elle se promet qu’un jour, ce serait lui qu’on pendra. Et ce jour-là, elle portera un toast à la ration supplémentaire qu’il offrira aux autres enfants.


II
(522)



Parce que plus petite que les autres, mais vive et agile, elle quitte bien vite la Rue pour rejoindre les Fenêtres. Cette promotion n’arrange en rien sa vie à la Colline, mais n’empire rien non plus. Du reste, au fil des années, c’est à coups de poing qu’elle a appris à se faire respecter de tous, même de ces grands régnant en maitres sur les pauvres gamins perdus qui composent les pezzons du Faiseurs de Voleurs. Elle-même n’impose pas sa loi par la force auprès des plus jeunes, son sombre caractère et la réputation qui l’entoure suffisent à tenir bien loin les emmerdeurs potentiels. D’ailleurs, le plus souvent, on lui confie tout le travail qui peut se réaliser seul et qui ne nécessite personne d’autre. Pour l’heure, elle se trouve dans la foule dense, non loin du Pont Noir. Ses traits sont tirés par la fatigue. La nuit a été courte et agitée, et on l’a levé comme les autres pour accompagner les nouvelles recrues pour le jour de pénitence et les habituelles pendaisons qui le rythment. Si le rituel l’ennui d’ordinaire, elle se montre pourtant bien plus alerte que d’accoutumée. Ses yeux passent d’un point à un autre, survolent les trois gamins qui l’accompagnent avant de retourner se fixer au Pont. Et, après les habituels roulements de tambours, le macabre cérémoniel commence. Le héraut éructe les noms des condamnés et leurs crimes. Puis, une silhouette familière se découpe parmi les autres. D’ici, les gamins du Faiseurs de Voleurs n’entendent pas tout, mais lorsqu’elle saisit le prénom Zeljko, un sombre rictus triomphant décore ses lèvres. Si elle n’a jamais réussi à lui faire payer ses affronts, la vie s’en charge. La jeune femme savoure le sentiment de satisfaction (certes malsaine) qui gonfle dans sa poitrine. Elle s’imagine qu’il la voit, d’où il est, et que leur regard sont braqués l’un dans l’autre. Ce n’est que lorsque qu’il cesse de s’agiter au bout de sa corde que Sohane se tourne enfin vers le gamin frêle qui se trouve à ses côtés et qui aborde une tronche horrifiée. « Tu veux pas finir comme lui. » elle lui fait. Le seul conseil qu’on lui ait jamais vraiment donné, le seul qu’elle a jamais vraiment suivi.


III
(524)



Quand Sohane vient au monde, l’alleresse contemple longtemps le nourrisson braillard qu’elle est avant de déclarer que la gamine vivrait sous le signe d’Aza Guilla. On ne la prend pas au sérieux, bien sûr, parce qu’elle profère ce genre de prédictions idiotes depuis toujours, et les morts douloureuses ou les mariages riches ne se sont jamais réalisés (et surtout parce qu’elle est vieille et probablement gâteuse, et les parents bien trop heureux et niais pour prêter la moindre attention aux prédictions scabreuses d’une femme sénile.). Et elle mourrait avant de le savoir, mais ce serait bien là le seul présage qui s’avérerait vrai. Bien que choyée et aimée, les ténèbres couvent en l’enfant,  se dissimulant dans les recoins de son âme. La mort de ses parents et les années passée sous le joug du Faiseurs de Voleurs distillèrent la noirceur en elle pour prendre pleinement possession d’elle. La mort ne lui fait pas grand-chose, la donner ne l’émeut plus. Ca ne provoque rien de trancher les chairs et de contempler la vie d’un homme s’en échapper mais elle n’y prend pas un plaisir particulier. L’indifférence froide qu’elle porte ces choses est pourtant encore ce qu’il y a de plus terrifiant en elle. Orchestrer la chute de Zeljko ne lui a jamais procuré le sentiment de réconfort qu’elle espérait pour les années passées à subir sa violence.

Il est encore tôt, pour une Fenêtre, malgré la journée mouvementée. La place, vidée de la foule, se pare peu à peu des couleurs chatoyantes du faux jour et Sohane s’accorde quelques temps pour contempler ce spectacle qu’elle n’a jamais l’occasion d’admirer pleinement. Le trop plein d’émotions qui la saisit à cet instant vibre en elle et la vie pulse dans ses veines. Chaque battement de cœur diffuse un peu mieux ce sentiment de plénitude et de bien-être. Peut-être pour la première fois depuis des années, elle respire pleinement. C’est particulièrement plaisant et agréable, et quand enfin, la nuit prend ses quartiers, Sohane n’a pas bougé. Et plus tard, quand enfin elle se décide, c’est à l’opposé de la Colline qu’elle se dirige. Et jamais elle n’a un regret quand elle passe les portes. Ce n’est pas tout à fait vrai, bien sûr : le souvenir d’Assad flotte en elle comme une idée fixe qu’on tente de chasser, et elle ne départage pas la colère du chagrin. Et c’est une raison de plus pour partir. Plus rien ne l’attache à Camorr.




Love Until we bleed
I
(530)



Les trois lunes illuminent suffisamment le pont du navire pour que la silhouette s’y glisse et s’y déplace sans se faire remarquer des vigies qui montent la garde. L’ombre se déplace furtivement, d’un pas alerte et vif et traverse l’étendu pour rejoindre l’autre côté du navire, descend quelques marches et pousse la porte d’une cabine plongée dans la pénombre. La porte grince, mais celui étendu continue de dormir, sa respiration reste calme et régulière. Sohane attend quelques instants que ses yeux s’accoutument à la semi-obscurité avant de se remettre en mouvement. La pièce, exiguë et encombrée, ne permet pas de se déplacer facilement, et l’effet de surprise doit être le plus total, jusqu’au bout. Ombre parmi les ombres, la jeune femme avance sans déplacer d’air et retient même son souffle de peur de briser le silence et son effet. Avec la plus grande des précautions, elle se glisse dans le dos de l’endormi qui ne réagit pas. Peut-être grogne-t-il vaguement, mais impossible de dire s’il rêve ou perçoit la présence qui se colle tout contre lui. Quand enfin Sohane est allongée, elle s’accorde un moment d’immobilité qu’elle savoure pleinement. Les yeux fermés, elle s’enivre de la chaleur qui émane du corps de l’homme endormi, de son odeur. Assad à ses côtés, elle se sent enfin entière. Le moment s’éternise un peu, puis, doucement, elle se déplace pour se coller tout contre le dos tandis que sa tête repose dans la nuque. L’une de ses mains retrace un chemin qu’elle connait, depuis les reins jusqu’en haut du cou, le long de l’échine. Les doigts retrouvent les sensations familières et les endroits bien connus. Aux anciennes cicatrices qu’elle retrace doucement, elle en découvre de nouvelles plus récentes. Et quand elle sent l’homme à fleur de conscience, c’est à la bouche qu’elle s’amuse à le taquiner. Les lèvres se posent ici et là, chatouillent l’épiderme avant de parfois mordiller un endroit ou un autre. Quand l’autre se réveille enfin, tout se précipite, et Sohane se retrouve avec le poids du corps qui lui pèse dessus et la lame effilée du poignard qui lui appuie sur la gorge. Mais, jamais dans son regard ne pointe la moindre inquiétude. Au contraire, c’est de l’amusement, de la moquerie qui teinte les iris qu’elle braque dans les yeux qui lui font face. L’autre a la respiration saccadée de celui réveillé en sursaut. Ils se figent un instant, se fixent, se reconnaissent jusqu’à ce que la commissure des lèvres de la jeune femme se fende en un sourire. L’autre lui répond, avant de lâcher brutalement le coutelas, d’attraper son corps et de la presser contre lui, tandis que les lippes cherchent les lippes, les mains trouvent la peau, et les souffles se mêlent. Ils se sont manqués. Malgré leurs les déchirures, malgré les disputes, il était temps, d’enfin se retrouver pour apaiser les maux et réparer les âmes écorchées.


II
(536)



Un sourire crispé sur les lèvres et les mains croisées sur la poitrine, Sohane observe un peu en retrait Assad qui enlace Anahita. Il rayonne et respire la vie, quand il attrape sa fille, leur fille pour la faire tourner dans ses bras, un rire facile et joyeux qui le secoue. Derrière sa sœur, Qassim trottine lui aussi, de sa démarche chancelante de bambin et réclame à son tour les bras paternels. Le tableau est beau à regarder, franchement attendrissant, même. Mais, tout ce que Sohane ressent n’est qu’une vive jalousie d’observer Assad débordant de vie, quand elle meurt peu à peu de cette immobilité. Et quand enfin, il s’approche pour l’embrasser à son tour, elle se tend un peu plus encore. S’il sent sa rigidité, il n’en laisse rien paraitre et prend la tête de la cohorte de pirates qui arrivent bruyamment. En plus de leur or, ils apportent les victuailles qui alimenteront la fête de ces prochains jours. Comme à chaque fois, c’est tout l’équipage qui débarque et investit pour deux ou trois jours les lieux pour célébrer. Chiara, en fin observatrice, ne commente rien et s’approche de deux enfants, prétextant de vouloir, elle aussi, profiter de son neveu et de sa nièce, et lance un regard convenu à Assad. Tout ce temps, Sohane n’a fait que fixer Assad, les mâchoires crispées. Il a la peau burinée par le soleil et l’eau de mer, une barbe mal taillée qui lui mange le visage, quelques plaies encore mal cicatrisées, et il pue le bien-être ;  et tout ce à quoi elle pense, c’est à la colère encore sagement maitrisée qui pourrait ressurgir à tout moment. Elle voudrait profiter de son retour, être heureuse de le retrouver après ces semaines qui lui ont semblées bien trop longues. Il n’y que le vide, et le ressentiment qui le comble, pourtant. Il n’est pas dupe, et comme trop souvent, ils se laissent aller à cette dispute qui laisse plus exsangue que soulagé. Il semble à Sohane que toute la rancœur accumulée au fil des semaines ne connait aucun mot pour être exprimé, aucun cri pour être entendu. Ici, elle meurt petit à petit, elle se fane lentement et agonise quand Assad a retrouvé la mer. La jalousie de le voir ainsi revive la bouffe entièrement et les déglingue complètement. L’illusion du bonheur ne tient plus. Anahita et Qassim comprendront, elle espère. Assad leur expliquera.

Ils ont longtemps gardé le silence. Il n’y a plus rien à dire, de toute façon. S’ils persistent, ils se tueront. Un jour prochain, les mots les plus durs deviendront des coups mortels, portés dans le but de prendre la vie, de s’échapper. La fuite est tellement plus sage, tellement moins douloureuse. Assad fixe Sohane et Sohane fixe Assad. Longtemps, ils échangent sans jamais bouger, se rappellent le mal qu’ils se sont fait, se persuadent que préserver n’a pas de sens. Et quand tout est dit, elle se retourne. Ils se séparent. Elle le quitte.




Chronologie

508 : Naissance de Sohane
516 : Récupérée par les Faiseurs de voleurs (8 ans)
519 : Devient Fenêtre (11 ans)
520 : Première rencontre entre Sohane (12 ans) et Assad
524 : Quitte Camorr, récupérée par l’armée Verrarienne. (Sohane 16 ans)
527 : retrouvailles d'Assad et Sohane
Sohane trahi l’armée de Tal Verrar et fuit, après environ trois années passées dans les rangs de l'armée Verrarienne. Sans être une priorité, elle est recherchée. Assaut du navire où Sohane travaille comme jeune recrue d’une compagnie de mercenaire, Sohane est faite prisonnière. Elle reste quelques mois, puis est débarquée sur le continent après une énième dispute avec Assad et la découverte qu’elle a été dans l’armée Verrarienne et qu’elle est recherchée pour trahison.
527-530, ils s’opposent fréquemment, jusqu’à ce que Sohane trahisse de nouveaux ses employeurs pour prévenir Assad de l’attaque contre les pirates et fuit avec lui.
531 : naissance d’Anahita
533 : naissance de Qassim
536 : Mutinerie. Chiara devient capitaine. Assad second. Sohane quitte Assad et lui laisse leurs enfants.


© falselight - crédit



_________________
l'empire du côté obscure
Through dark and light I fight to be. Shadows and lies mask you from me. Bathe my skin, the darkness within. The war of our lives no one can win. The missing piece I yearn to find. Please clear the anguish from my mind. But when truth of you comes clear, I wish my life had never come here. So close
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEnflure bien baisée • Loyal impur
Pseudo : Dandan
Crédits : alaska
Avatar : Michiel Huisman
Messages : 138

Âge : 36 années qu'il approche, qu'il confronte, qu'il jouit de multiples plaisirs et qu'il se targue.
Statut : Sandrelli est la main qui exécute pour une seule et même personne : le capa Barsavi. Il est un bras droit des plus investis et des plus zélés. Autant dire qu'il n'y a rien à ajouter sur son appartenance.
Classe sociale : Tout ce qu'on sait de lui, c'est qu'il a débarqué de Tal Verrar avec un nom dont on ignore jusqu'à la légitimité. On ne sait rien de ce qu'était Adriano avant Barsavi mais son attitude laisse penser qu'il n'a jamais brigué davantage que ce qu'il a déjà.
Divinité principale : L'innommé régit ses pensées, ses actes et ses décisions et ses loyautés. Il n'y a que ses mœurs que même l'Innommé ne peut justifier.
Particularités : Hormis un fessier qui corromprait jusqu'aux âmes les plus pures, Sandrelli est reconnaissable par une main gauche gantée dont l'origine demeure férocement tue. Et hormis les pulsions contradictoires tantôt de meurtre tantôt de luxure qu'il engendre, on le reconnaît principalement à sa réputation.
Points : 331

Œuvres & actes
ESPÉRANCE DE VIE :
35/100  (35/100)
INVENTAIRE :
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Jeu 14 Avr - 18:44

Rebievenue parmi nous avec cette beauté rohlala. :puppy: :puppy: Puis mercenaire, j'approuve grandement ce choix. :non: :non: Hâte de la voir en jeu. :lick: :lick:

_________________


with sympathy

Only one way to win when you're being chased by someone bigger and tougher than you. Turn straight around, punch their teeth out, and hope the gods are fond of you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Jeu 14 Avr - 18:52

Re-bienvenue parmi nous :heart:
Revenir en haut Aller en bas
avatarDame grippe-tyrins• neutre morale
Pseudo : Mary, Ruth, Anne, San
Crédits : Moi
Avatar : Natalie Dormer
Messages : 1051

Âge : 36 ans
Statut : Clerc de Notaire chez Meraggio
Classe sociale : Bourgeoise
Divinité principale : Gandolo
Particularités : Particulièrement adroite avec une épée à la main. Elle fait partie d'une fatrie de cinq, la famille pour elle, c'est sacré. On dit d'elle qu'elle a les mains agiles et qu'il arrive souvent qu'elle se retrouve avec des bourses qui ne lui appartiennent pas entre les mains. Elle change presque aussi souvent de couleur de cheveux que les prostituées de partenaires. Par principe, elle ne supporte pas les Verrariens et refuse autant qu'elle le peut d'être en contact avec eux.
Dédoublement de personnalité : Premier compte mes amis.
Points : 369

Œuvres & actes
ESPÉRANCE DE VIE :
70/100  (70/100)
INVENTAIRE :
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Jeu 14 Avr - 19:33

Re-bienvenue à toi !!

Il y a du lourd dans les DCs :héhé:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar14e Déesse de Camorr • Neutre impure
Pseudo : Balladur / Doudou / Dante
Crédits : Stay dirty
Avatar : Monica Bellucci
Messages : 466

Âge : Cinquante-trois ans.
Statut : Gériatrie de la prostitution.
Divinité principale : Le Treizième dans Preva... euh, le Treizième ET Preva.
Particularités : Coureuse de jérémites, vieille comme Therim Pel et rousse.
Dédoublement de personnalité : Assad Messara, Bethe la Foudre
Points : 521

Œuvres & actes
ESPÉRANCE DE VIE :
50/100  (50/100)
INVENTAIRE :
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Ven 15 Avr - 0:06


_________________

la chasse aux jérémites est ouverte
Arrête de te mentir, t'as le coeur entre les cuisses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Ven 15 Avr - 0:09

Oh mais, un visage familier, j'espère avoir de la chance de la croiser un jour en RP :love:

Elle vend sa lame seulement, au plus offrant? :face:

Rebienvenue en tout cas et bon courage pour la fiche :sombrero:
Revenir en haut Aller en bas
avatarDéloyale depuis 508 • Chaotique neutre
Pseudo : Sedna
Crédits : Marleen
Avatar : Mylène Jampanoi
Messages : 363

Âge : 31 ans
Statut : Mercenaire
Classe sociale : Peuple
Divinité principale : Aza Guilla
Particularités : Elle est mère de deux enfants qu'elle n'a plus vu depuis 536, et qui vivent avec leur père. Elle a passé 3 ans dans l'armée verrarrienne avant de déserter, a combattu les pirates avant de les rallier. Elle n'a pas d'âme. Et c'est une connase.
Dédoublement de personnalité : Norah, Chiara Hajek.
Points : 296

Œuvres & actes
ESPÉRANCE DE VIE :
25/100  (25/100)
INVENTAIRE :
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Ven 15 Avr - 0:13

Mona


Merci à tous :heart:

Septimo, t'affole pas non plus. Il y a quelques différences majeures avec celle que tu connais. :mg:

_________________
l'empire du côté obscure
Through dark and light I fight to be. Shadows and lies mask you from me. Bathe my skin, the darkness within. The war of our lives no one can win. The missing piece I yearn to find. Please clear the anguish from my mind. But when truth of you comes clear, I wish my life had never come here. So close
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Ven 15 Avr - 0:21

Boh oui, je suppose bien que c'est pas la même :face:
Revenir en haut Aller en bas
avatarGraf de rien du tout • Social moral
Pseudo : deadpool
Crédits : Lady Azraël
Avatar : Harry Lloyd
Messages : 438

Âge : Trente-trois ans
Statut : Informateur et commissionnaire du duc Nicovante
Classe sociale : Noble, baron d'un coin de cendres, graf déchu
Divinité principale : Les Eaux Fortunées
Particularités : Se retrouve régulièrement à boire la tasse dans les canaux de Camorr suite à une éjection brusque d'un passechat emprunté dans le mauvais sens
Dédoublement de personnalité : À venir (sans blague)
Points : 424

Œuvres & actes
ESPÉRANCE DE VIE :
75/100  (75/100)
INVENTAIRE :
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Ven 15 Avr - 4:09

Vous, ici, à nouveau :krr:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Ven 15 Avr - 7:45

Re-bienvenue ! Super idée de personnage et super choix d'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
avatarAvenante cuisinière • Neutre impure
Pseudo : Arté
Crédits : Odistole (avatar) / voiladavis.tumblr (gifs) / PATHOS (signature)
Avatar : Cynthia Addai-Robinson
Messages : 518

Âge : Trente ans.
Statut : Cuisinière & tenancière de la Dernière Erreur (Traquenards) ; ancienne contrarequialla ; formation de chef cuisinier de guilde.
Classe sociale : Fille du peuple, issue d'un milieu mixte.
Divinité principale : L'Innommé (et encore un peu Aza Guilla).
Particularités : Connue pour être une ancienne contrarequialla qui a eu son heure de gloire dans la Foire Changeante, elle est désormais retraitée après avoir manqué de perdre une jambe dans un combat. A banni les armes de la Dernière Erreur et use de son javelot de combat pour asseoir son règlement.
Dédoublement de personnalité : La reine des salopes d'Alcegrante (BEATRIZ)
Points : 666

Œuvres & actes
ESPÉRANCE DE VIE :
43/100  (43/100)
INVENTAIRE :
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Ven 15 Avr - 11:42

Eh bien l'bonjour, ma bonne dame, vous êtes fort charmante :krr:

_________________

i don't care
Oh but you do care. You care so much you feel as though you will bleed to death with the pain of it.©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDéloyale depuis 508 • Chaotique neutre
Pseudo : Sedna
Crédits : Marleen
Avatar : Mylène Jampanoi
Messages : 363

Âge : 31 ans
Statut : Mercenaire
Classe sociale : Peuple
Divinité principale : Aza Guilla
Particularités : Elle est mère de deux enfants qu'elle n'a plus vu depuis 536, et qui vivent avec leur père. Elle a passé 3 ans dans l'armée verrarrienne avant de déserter, a combattu les pirates avant de les rallier. Elle n'a pas d'âme. Et c'est une connase.
Dédoublement de personnalité : Norah, Chiara Hajek.
Points : 296

Œuvres & actes
ESPÉRANCE DE VIE :
25/100  (25/100)
INVENTAIRE :
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Sam 16 Avr - 11:14

:dante:
J'espère que cette Sohane va vous plaire. J'me hâte de finir sa fiche avant que la fin du monde n'arrive.

_________________
l'empire du côté obscure
Through dark and light I fight to be. Shadows and lies mask you from me. Bathe my skin, the darkness within. The war of our lives no one can win. The missing piece I yearn to find. Please clear the anguish from my mind. But when truth of you comes clear, I wish my life had never come here. So close
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Sam 16 Avr - 16:27

Hâte-toi donc, que j'aie ma réponse.
Iérigol. /regarde avec dépit sa pile de travaux à faire pour l'école.

Tu connais mon envie concernant ta madame !
Elle va tout déchirer. Et je vais suivre vos tribulations, j'vous lâcherai pas. :meugnon:
Puis elle est tellement belleuuh...

REBIENVENUE !
Revenir en haut Aller en bas
avatarDéloyale depuis 508 • Chaotique neutre
Pseudo : Sedna
Crédits : Marleen
Avatar : Mylène Jampanoi
Messages : 363

Âge : 31 ans
Statut : Mercenaire
Classe sociale : Peuple
Divinité principale : Aza Guilla
Particularités : Elle est mère de deux enfants qu'elle n'a plus vu depuis 536, et qui vivent avec leur père. Elle a passé 3 ans dans l'armée verrarrienne avant de déserter, a combattu les pirates avant de les rallier. Elle n'a pas d'âme. Et c'est une connase.
Dédoublement de personnalité : Norah, Chiara Hajek.
Points : 296

Œuvres & actes
ESPÉRANCE DE VIE :
25/100  (25/100)
INVENTAIRE :
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Ven 29 Avr - 15:23

Allez. On va dire que cette fiche est terminée. :krushnic:

(Marek :dante: :dante: )

_________________
l'empire du côté obscure
Through dark and light I fight to be. Shadows and lies mask you from me. Bathe my skin, the darkness within. The war of our lives no one can win. The missing piece I yearn to find. Please clear the anguish from my mind. But when truth of you comes clear, I wish my life had never come here. So close
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar14e Déesse de Camorr • Neutre impure
Pseudo : Balladur / Doudou / Dante
Crédits : Stay dirty
Avatar : Monica Bellucci
Messages : 466

Âge : Cinquante-trois ans.
Statut : Gériatrie de la prostitution.
Divinité principale : Le Treizième dans Preva... euh, le Treizième ET Preva.
Particularités : Coureuse de jérémites, vieille comme Therim Pel et rousse.
Dédoublement de personnalité : Assad Messara, Bethe la Foudre
Points : 521

Œuvres & actes
ESPÉRANCE DE VIE :
50/100  (50/100)
INVENTAIRE :
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Sam 30 Avr - 21:04


Bienvenue à Camorr !



Mouarf, j'ai grand-envie de jouer Assad, maintenant.
Tu sais déjà tout le bien que je pense de Sohane...

Je vais même pas m'abaisser à te complimenter, voilà.


Bien joué, tu es validé(e) ! Maintenant que ça, c'est fait, tu as quelques endroits encore où il va falloir passer : nous voulons bien sûr parler des registres (oh, quel bonheur !). Une fois que cela sera fait, il faudra aussi que tu ailles réclamer tes points. Il te restera enfin à poster ta fiche de liens et d'évolution par ici ! Tu peux enfin désormais jouer sur Falselight et inonder les sections de tes RPs qu'on espère nombreux et palpitants ♥ Merci encore de nous avoir rejoint dans cette aventure, nous espérons que tu prendras un plaisir dingue avec nous !




gifs © hercules ; jenxlawrence

_________________

la chasse aux jérémites est ouverte
Arrête de te mentir, t'as le coeur entre les cuisses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDéloyale depuis 508 • Chaotique neutre
Pseudo : Sedna
Crédits : Marleen
Avatar : Mylène Jampanoi
Messages : 363

Âge : 31 ans
Statut : Mercenaire
Classe sociale : Peuple
Divinité principale : Aza Guilla
Particularités : Elle est mère de deux enfants qu'elle n'a plus vu depuis 536, et qui vivent avec leur père. Elle a passé 3 ans dans l'armée verrarrienne avant de déserter, a combattu les pirates avant de les rallier. Elle n'a pas d'âme. Et c'est une connase.
Dédoublement de personnalité : Norah, Chiara Hajek.
Points : 296

Œuvres & actes
ESPÉRANCE DE VIE :
25/100  (25/100)
INVENTAIRE :
Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane) Dim 1 Mai - 0:10

Cimer :krushnic:

(PS : je me suis rendue compte que j'ai pas changé la date de naissance de Sohane dans la première partie. C'est chose faite, c'est 508, et pas 506. Mea culpa.)

_________________
l'empire du côté obscure
Through dark and light I fight to be. Shadows and lies mask you from me. Bathe my skin, the darkness within. The war of our lives no one can win. The missing piece I yearn to find. Please clear the anguish from my mind. But when truth of you comes clear, I wish my life had never come here. So close
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane)

Revenir en haut Aller en bas
 
and death grows like a tree that's planted in my chest (sohane)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sohane ✲ And Death grows like a tree that's planted in my chest
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Falselight :: Avant de jouer :: Portes de Camorr :: Camorriens recensés-
Sauter vers: