Partagez | 
 
Metal and dust.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarDéloyale depuis 508 • Chaotique neutre
Pseudo : Sedna
Crédits : Marleen
Avatar : Mylène Jampanoi
Messages : 366

Âge : 31 ans
Statut : Mercenaire
Classe sociale : Peuple
Divinité principale : Aza Guilla
Particularités : Elle est mère de deux enfants qu'elle n'a plus vu depuis 536, et qui vivent avec leur père. Elle a passé 3 ans dans l'armée verrarrienne avant de déserter, a combattu les pirates avant de les rallier. Elle n'a pas d'âme. Et c'est une connase.
Dédoublement de personnalité : Norah, Chiara Hajek.
Points : 296

Œuvres & actes
ESPÉRANCE DE VIE :
25/100  (25/100)
INVENTAIRE :
Message(#) Sujet: Metal and dust. Sam 19 Nov - 23:44


Metal & Dust




Date du sujet : 333
Lieu :Montière.
Moment de la journée : Début de la nuit.
Conditions météorologiques : /
Participants : Assad Messara, Sohane
+ PNJ : Chiara et toute une bande de pirates ivres morts.
Statut du sujet : Privé.





gif © SPN


_________________
l'empire du côté obscure
Through dark and light I fight to be. Shadows and lies mask you from me. Bathe my skin, the darkness within. The war of our lives no one can win. The missing piece I yearn to find. Please clear the anguish from my mind. But when truth of you comes clear, I wish my life had never come here. So close
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDéloyale depuis 508 • Chaotique neutre
Pseudo : Sedna
Crédits : Marleen
Avatar : Mylène Jampanoi
Messages : 366

Âge : 31 ans
Statut : Mercenaire
Classe sociale : Peuple
Divinité principale : Aza Guilla
Particularités : Elle est mère de deux enfants qu'elle n'a plus vu depuis 536, et qui vivent avec leur père. Elle a passé 3 ans dans l'armée verrarrienne avant de déserter, a combattu les pirates avant de les rallier. Elle n'a pas d'âme. Et c'est une connase.
Dédoublement de personnalité : Norah, Chiara Hajek.
Points : 296

Œuvres & actes
ESPÉRANCE DE VIE :
25/100  (25/100)
INVENTAIRE :
Message(#) Sujet: Re: Metal and dust. Sam 19 Nov - 23:46

Les yeux fermés, Sohane profite du soleil et de la brise sur son visage. Un soupir d’aise passe ses lèvres, tandis que sa main passe sur son ventre arrondi – un réflexe acquis depuis quelques semaines. La paume de l’autre main est appuyée dans son dos, comme pour soulager les douleurs et les courbatures que la grossesse provoque. C’est une vive douleur dans le ventre qui lui fait rouvrir les paupières : le bébé s’agite souvent, comme conscient ses propres angoisses et de sa contrariété : Assad n’est pas encore rentré et elle l’attend, chaque jour, comme les femmes de marins attendent toujours leurs maris avec les marées. Sohane ne s’habitue pas à ce rôle. Elle n’est pas cette femme qui attend, cette femme qui espère. Elle ne se pensait pas non plus être la femme d’un homme, et encore moins celle d’Assad Messara. Et pourtant, elle se retrouve chaque soir entres les murs de la maisonnette qu’ils occupent à Montierre, s’occupe de leur fille. Et elle attend. Chaque jour que les Treize font, Sohane dépérit un peu plus au profit de cette vie. Etranges coups du hasard que d’avoir placé Assad aussi souvent sur sa route. Plus étrange encore leur vie commune et cette famille qu’ils forment. La première grossesse leur a fait l’effet d’une flèche dans la poitrine, et les quelques mois de véritable bonheur qui ont suivi les ont convaincus. Peut-être pouvaient-ils prétendre, eux aussi, à l’amour, la famille et toutes ces choses imaginaires que les légendes racontent. Les babillements d’Anahita à ses côtés la sortent de sa torpeur, et l’estomac nouée, elle attrape la main de la fillette pour remonter vers la maison. Elle écoute distraitement les histoires que sa fille invente et lui répond parfois par un sourire un peu triste. Souvent, Sohane se demande où elle serait, s’il n’y avait pas Anahita ni ce bébé à venir. Peut-être qu’elle serait avec Assad sur les mers. Peut-être serait-elle partie. La nuit est tombée depuis quelques heures et Anahita dort depuis presque aussi longtemps quand des rires et des échos de discussions parviennent à Sohane. D’abord, elle croit à un tour de son imagination, mais il lui semble reconnaitre la voix de Chiara, celle d’Assad qui lui répond, et une autre voix familière encore. Alors, comme elle voit souvent les autres femmes le faire, Sohane s’enroule dans un châle et sort sur le devant de la maison. La cohorte de pirates s’avance dans un bordel organisé. Certains portent la bière, d’autres des coffres, d’autres les mets du festin à venir. Assad avant sur le chemin poussiéreux, le sabre à la main et il fend les airs avec son armes en gueulant et en riant, accompagné par sa capitaine à la démarche aussi chancelante. C’est pourtant cette dernière qui remarque la première Sohane et qui se fige un instant en la voyant. Ses yeux bloquent un peu trop longtemps sur l’arrondi du ventre, jusqu’à ce qu’un sourire joyeux orne le visage de la rousse. De là où elle se trouve, Sohane ne comprend pas ce qu’elle dit, mais elle voit par contre parfaitement Assad se tourner vers elle, la contempler. Elle peut admirer le panel d’émotions qui le traverse brutalement. Il semble qu’il a entièrement dessaoulé quand il se précipite vers elle.

_________________
l'empire du côté obscure
Through dark and light I fight to be. Shadows and lies mask you from me. Bathe my skin, the darkness within. The war of our lives no one can win. The missing piece I yearn to find. Please clear the anguish from my mind. But when truth of you comes clear, I wish my life had never come here. So close
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Metal and dust.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mithraren (Metal&Dust)
» Fairyland ! (Metal).
» 40k Dust Contest, courses de motos au 41e Millénaire...
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» DUST : 1947, les alliés ont merdé : la 2ème GM n'est pas finie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Falselight :: Ailleurs & Autrement :: Temps passés-
Sauter vers: